Ministère de l'Urbanisme, de l'Environnement et du Tourisme

Direction de l'Environnement et du Développement Durable

Atelier de Formation des douaniers sur le contrôle de l’importation des substances appauvrissant la couche d’ozone.

Dans les années 1970, les scientifiques découvraient que certains composés synthétiques contribuaient à l’appauvrissement de la couche d’ozone, située dans la haute stratosphère (entre le 10ème et 50ème km dans l’atmosphère) est essentielle à la survie du vivant, et constitue un bouclier protecteur qui enveloppe la terre.

Ces composés étaient alors très largement utilisés dans de nombreux procédés  industriels et agricoles. Ils étaient également très présents dans les produits de consommation courante à savoir :

  •   dans les réfrigérateurs,
  • les coussins,
  • les déodorants,
  • ou encore les tasses en polystyrène.

Les Substances Appauvrissant la couche d’Ozone (SAO), nom sous lequel cette famille de produits chimiques a été désignée, endommagent la couche d’ozone en la rendant plus mince. Cet amincissement qui se traduit par une augmentation des radiations d’ultraviolets (UV) à la surface de la terre, a des conséquences sur l’environnement et sur la santé humaine. L’augmentation des radiations UV (de type B) a une incidence comme :

  • sur les cancers de la peau ;
  • la cataracte oculaire ;
  • le système immunitaire et ;
  • menace l’équilibre écologique des lignes de partage des eaux, des terres agricoles et des forêts.

La Direction de l’environnement  a organisé en octobre 2004, un atelier de formation des douaniers sur le Programme d’élimination progressive des substances qui appauvrissent la couche d’ozone (SAO). Ont participé à cet atelier des douaniers et des policiers.

Dans le cadre de la mise en œuvre du protocole de Montréal, la Direction de l’environnement a collecté les données sur la consommation des SAO à Djibouti, puis les  a communiquées au Secrétariat Ozone ainsi qu’au Fonds Multilatéral.

L’atelier de formation s’est déroule pendant 2 jours et avait pour objectif à savoir :

– accroître la sensibilisation sur les questions relatives à l’appauvrissement de la couche d’ozone;

– informer des instruments juridiques internationaux régissant la protection de la couche d’ozone;

–  faire connaissances avec les différents types de substances appauvrissant la couche d’ozone (SAO), de leur utilisation ainsi que leur secteur d’application;

– informer du calendrier d’élimination établi dans le cadre du protocole de Montréal;

– discuter des mesures et des actions prises par notre pays pour respecter ce calendrier;

– voir la nomenclature afin de faciliter l’identification sur la base de document les SAO  ainsi que les biens et les équipements qui les contiennent;

– montrer comment identifier pratiquement les SAO;

– remettre des certificats à la fin de ces deux jours de formations.

Actualités

Projets